Civilization and its discontents: Quatremère de Quincy and Directorial political culture

Research output: Contribution to journalArticle

Abstract

This article reinterprets Quatremère’s Letters on the plan to abduct the monuments of Italy (1796). In response to official justifications that seizing cultural patrimony was France’s civilizing mission, Quatremère argued that “civilization” required all nations to leave Rome intact and respect eighteenth-century conventions. The article shows how he attempted to make his work acceptable to republican readers through using a language uncharacteristic of his other writings and through mimicking the concept of a singular and secular “civilization” that was central to the post-Thermidorian Republic’s identity. Yet informed contemporaries saw through his conceit and understood how he attacked the Directory by describing how the Papacy nourished and protected the “civilization” that the Republic protected in theory and endangered in practice. As such, the Letters were part of the broader Clichyean strategy to make republicans question the Republic.

Malaise dans la civilisation : Quatremère de Quincy et la politique culturelle du Directoire

Cet article propose une nouvelle lecture des Lettres sur le déplacement des monuments de l’art de l’Italie (1796). Au discours officiel qui justifiait la saisie du patrimoine culturel de l’Italie vaincue au nom de la mission civilisatrice de la France, Quatremère oppose l’idée que c’est justement au nom de la « civilisation » que Rome doit être protégée et qu’il faut respecter les droits des nations tels qu’on les a définis au XVIIIe siècle. Quatremère s’est efforcé de présenter son texte de manière à le rendre acceptable aux lecteurs républicains : pour ce faire, il a eu recours à un langage très différent de celui de ses autres écrits, et il a fait semblant d’adhérer à l’idée de la « civilisation » unique et laïque au cœur de l’idéologie de la République post-Thermidorienne. Malgré ces efforts, les lecteurs avertis ont décelé son stratagème qui consiste à attaquer le Directoire tout en faisant de la papauté la vraie protectrice d’une « civilisation » que la République affirme défendre mais attaque en réalité. Les Lettres apparaissent ainsi comme un des éléments de la stratégie des Clichyens pour amener les républicains à remettre en question la République elle-même.
Original languageEnglish
Number of pages30
JournalFrench Historical Studies
Publication statusAccepted/In press - 31 May 2021

Cite this